• La dernière Ordalie 

Mise en scène : Lena Paugam

Chorégraphie : Thierry Thieu Niang
Photographies, Vidéos : Isabelle Vaillant

Texte : Xavier Maurel

Ça se passerait dans un petit bois dans l’arrière-pays de Binic. Il y aurait une dizaine d’amateurs que Thierry et moi ferions travailler au cours du mois de juin. Il y aurait des cabanes dans des arbres. Pas de gradins, une déambulation. J’aimerais que le parcours mène à une installation réalisée dans la forêt. Thierry danserait, moi, je parlerais : Que reconstruire ? comment reconstruire ? pourquoi reconstruire ?
Une promenade pour accompagner la nuit qui tombe, des lucioles qui dansent et conduisent les spectateurs au fil d’une rêverie musicale dans la forêt. Au-delà des cicatrices, une aspiration à dépasser le présent des conflits, reconstruire des cabanes provisoires pour inventer de nouveaux lendemains.

LENA PAUGAM, metteure en scène et comédienne formée au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique. Elle est artiste associée à La Passerelle, scène nationale de St-Brieuc. Elle a fondé la Cie Lyncéus en 2013 et a mis en scène Simon (d’après Tête d’Or de Paul Claudel), puis, Et dans le regard, la tristesse d’un paysage de nuit, d’après Les Yeux bleus cheveux noirs de Marguerite Duras et Détails de Lars Norén. En 2015, elle a monté Le 20 Novembre de Lars Norén et Laisse la jeunesse Tranquille de Côme de Bellescize. En 2016, elle signe un diptyque intitulé Au point d’un désir brûlant comprenant Les Sidérées d’Antonin Fadinard et Les Coeurs Tétaniques de Sigrid Carré Lecoindre. Elle vient d’achever un doctorat de recherche et de création initié en 2012 au sein du dispositif SACRe (Université PSL).

THIERRY THIEU NIANG, Danseur et chorégraphe. Thierry Thieû Niang associe à ses projets de création autant des artistes de différentes disciplines que des enfants, des adolescents, des seniors amateurs, des détenus ou encore des personnes autistes. Il travaille au théâtre, à l’opéra, à la danse et au cinéma auprès d’artistes tels cette saison :Marie Desplechin, Ariane Ascaride, Anne Alvaro, Audrey Bonnet, Valéria Bruni Tedeschi, Linda Lê, Claire-Ingrid Cottenceau, Olivier Mellano, Jimmy Boury, Claude Lévêque, Benjamin Dupé, Éric Caravaca, Denis Darzacq… et est invité par le Théâtre Gérard Philipe, le CDN à Saint-Denis et le Théâtre Paris-Villette pour des projets participatifs.

ISABELLE VAILLANT, Photographe. Depuis une quinzaine d’années, sa recherche très personnelle sur le corps, la nudité froide, l’enfance, l’isolement et la solitude, le rituel, les paysages âpres et désolés, une nature organique et inquiétante, a inspiré un travail de milliers de clichés où l’atmosphère onirique, le silence, le contraste brutal des regards, définissent Isabelle Vaillant comme une artiste de l’intérieur, entre le secret cher à Diane Arbus et l’introspection tragique de Francesca Woodman. Ses mises en scène, le mélange troublant du vrai et du faux, les longues pauses de l’appareil et la vitesse lente, nous racontent une appréhension du monde où le temps suspendu est sur le point de basculer à chaque instant, faisant apparaître ou disparaître les choses que lʼon croit figées sous nos yeux.

Avec :

Lena Paugam

une dizaine de participants amateurs.