Les Résidences
             Lynceus Festival

Les résidences d’auteurs

Chaque année depuis 2014, la compagnie Lyncéus invite des auteurs à venir écrire pendant une ou plusieurs semaines dans la ville de Binic. Ils peuvent être logés chez l’habitant (Mr Jacques Gauffeny a ainsi reçu plusieurs auteurs dans sa demeure « Ker Annick », il s’agit d’un manoir situé sur les hauteurs de Binic), ou bien à l’Hôtel Vacanciel de Binic avec lequel Lyncéus a initié un partenariat depuis 2016 pour ses résidences d’écriture. Les auteurs doivent choisir un lieu qui les inspire dans la commune de Binic et composer une œuvre à partir de cet espace.

Les résidences d’artistes

Chaque année, la compagnie Lyncéus réside à Binic pendant un mois avant le festival. Pendant le mois de juin, la commune accueille donc une vingtaine d’artistes en création. Le fait de proposer un festival de créations réalisées dans la ville est un acte original et fort. Le Lyncéus Festival prend son sens dans le fourmillement créatif qui le précède. C’est au contact des habitants, des commerçants, des passants divers que naissent les œuvres. Cette présence féconde dans la ville propose un enrichissement culturel inestimable pour les habitants qui peuvent assister à leur gré au processus de création artistique et participer à certaines des propositions selon le besoin des artistes. Pour l’édition 2015 du Lyncéus Festival, Camille Davin a ainsi recueilli une quinzaine de témoignages de marins et les a intégré en partie à la mise en scène de son texte, Grèves. De la même manière, François Hébert a rencontré des Binicais et les a filmé pour réaliser le film expérimental intitulé Magma. En cette année 2017, l’équipe du LYNCEUS FESTIVAL souhaite aller au-devant des habitants de la communauté de commune du Sud-Goëlo pour l’organisation de débats et de rencontres publiques autour du thème « RECONSTRUIRE » qui se tiendront tous les midis pendant le festival. Lena Paugam, Thierry Thieu Niang et Isabelle Vaillant travailleront également avec une dizaine d’amateurs dans le cadre de la création de leur spectacle La dernière Ordalie.