Thème
             Lynceus Festival 2019

– FRONTIERE –

«Si l’on s’amusait à mettre bout-à-bout toutes les frontières internationales de la planète Terre, ça ferait un joli ruban de 253 283 km. C’est-à-dire plus de 6 fois la circonférence de cette même planète.

Sur ce joli ruban, dont un tiers roucoule de l’eau douce des rivières et des fleuves, s’étendent 39 692 km de barbelés, de béton et de miradors. C’est-à-dire une seule fois le tour de la Terre. Ouf !

De tranchées en cadastre, de clôtures à bétail en palissades de jardin, ça finit par faire une jolie mosaïque, tout ça vu du ciel. Vu du sol, ça bouche un peu l’horizon. Mais à portail ouvert, voisin téméraire ! Et puis, une ligne de partage entre toi et moi, entre nos pelouses et nos peaux, c’est quand même plus pratique pour éviter de se confondre. Et si justement toi n’est pas la même chose que moi, ça fait déjà une bonne raison de se rencontrer.

Nous Lyncéus, on habite à Binic-Etables-sur-Mer. C’est long comme nom. C’est parce qu’on a gommé certaines lignes, pour en redessiner d’autres. C’est important, les lignes. Il suffit d’un contour pour transformer le vide. Et au lieu de rien, au lieu d’un fouillis, on a une personne, une phrase, une forme, un pays…

L’avantage, c’est qu’à Binic-Etables-sur-Mer, il y a une ligne un peu plus évidente que les autres. Pour l’observer, il faut avoir des bottes ou les pieds nus. Eh bien observez : elle ne se laisse pas faire. Vagues, vaguelettes, trous d’eau, marées, bancs de sable, cette ligne-là, elle bouge tout le temps. Les cartographes sont formels : insaisissable. Et ça nous plaît bien, à nous Lyncéus, que la frontière entre la terre et l’océan, elle ne soit ni fixe ni pleine de barbelés.

C’est peut-être d’ailleurs pour ça que pour le Lyncéus Festival 2019, le thème qu’on a choisi, c’est FRONTIÈRE. »